Depuis l'âge de 14 ans, il fumait. Il fumait trop.

En juin 2011, il a décidé qu'il arrêterait d'ici le début de ses congés d'été, soit le 3 août 2011 ; qui ça? Marmiton bien sûr! Motifs : la santé, l'odeur, les enfants, et le porte-monnaie.

Pour se sentir aidé, Marmiton a voulu appeler le 3989.

A la télé ou à la radio, l'INPES nous balance des spots pubs super attrayants, dans lesquels les tabacologues sont à la disposition des fumeurs, hyper à l'écoute, disponibles, aimables... et ça donne envie.

 

Et bien ne rêvez pas! ça ne se passe pas comme ça en réalité (à part que les gens en ligne sont très aimables, le reste est faux) ; d'abord, l'appel te coûte un bras, ce qui te fait une raison de plus pour arrêter la clope car au moins, tu pourras payer la communication à la place de ton paquet! et l'attente est looooooongue bien entendu. Pendant la petite musique, tu penses à ta facture de téléphone qui fait "gling gling! gling gling!"

Ensuite, tu tombes sur une plate-forme ; là, la gentille Cindy te demande ton nom, ton numéro de téléphone, la raison de ton appel (j'sais pas, pour prendre rendez-vous chez mon dentiste, tiens!), et tes disponibilités téléphoniques. Après avoir noté tout cela, elle te donne un rendez-vous téléphonique...... au moins 3 semaines plus tard!!!!!!

3 semaines plus tard, l'appel tombe à l'heure prévue : "Monique tabacologue à vot' service". Et t'as plutôt intérêt de répondre fissa, car Monique, elle ne rappelle pas 10 minutes plus tard. Je dis ça parce que Marmiton n'a pas eu le temps de décrocher la première fois. Du coup, j'ai appelé le 3989 moi-même pour leur dire que Marmiton n'avait pas eu le temps de décrocher, s'il vous plait, dites à Monique de rappeler (parce que Monique, elle appelle en numéro masqué). Et là, c'est le drame, Cindy te dit que les tabacologues n'attendent pas, leur agenda téléphonique est surchargé, désolée, ce sera Brigitte qui rappellera ....... dans 3 semaines.

Entre temps, Marmiton a pris rendez-vous chez son médecin traitant, qui lui a fait le test de Demeria et lui a prescrit des patchs en fonction des résultats du fameux test.

Quand Brigitte a appelé, les vacances étaient terminées et Marmiton avait arrêté de fumer sans son aide. Elle a quand même voulu prendre un nouveau rendez-vous téléphone afin d'avoir de ses nouvelles d'ici le mois d'octobre, et surtout histoire de voir s'il aurait tenu le coup. Marmiton a gentiment décliné la proposition.

Conclusion : si toi aussi tu veux arrêter de fumer, n'appelle pas le 3989, va chez ton médecin traitant, ou dans une association adaptée!

Ps : pour info, la Sécurité Sociale rembourse 50 euros par an pour les patchs à la nicotine, si tu les achètes sur prescription médicale. Sachant qu'une seule boîte te coûte ladite somme de 50 euros.... tu comprendras très vite qu'en réalité, le Gouvernement ne veut pas que tu arrêtes la clope ; taxes + remboursement des patchs quasi-inexistant = TOUT BENEF' !

Ps n°2 : suite à la question de Mimie, Marmiton a mis ses patchs pendant 4 semaines avant de s'apercevoir que certains matins avant de partir au travail, il avait oublié de les coller et qu'il n'avait pas eu de manque. Depuis, il ne fume plus. Bientôt 6 mois sans cigarette, il respire mieux, notre porte-monnaie aussi, il ne tousse plus la nuit et le matin et il ne se caille plus les fesses pour aller fumer sur la terrasse en plein hiver!