Moi qui suis clerc de notaire, j'en passe des ventes à l'année.

Souvent, j'ai les vendeurs et acquéreurs au téléphone, qui ne manquent pas de me raconter leur négociation : le vendeur dit souvent : "quand même c'est une belle maison, et puis on a refait les ouvertures en 2008, si vous saviez comme on a été heureux ici, elle valait au moins 140.000"

Et les acquéreurs, eux, c'est plutôt : "oui m'enfin la chaudière date de 1965, y a pas d'isolation, la cuisine est hideuse, les tapisseries sont à vomir, non non 95.000 c'est bien assez".

Cet après-midi, je suis allée trainer sur un groupe de ventes via Facebook, et j'ai été choquée de voir une négociation à propos d'une ..... chienne ! Et je vous avoue qu'en lisant tous les commentaires, j'avais l'impression que c'était une maison qui était à vendre, avec des arguments de négociation dignes de ceux que j'ai cités plus haut.

Quand on adopte un chien, à mon sens, c'est pour la vie, pour le meilleur et pour le pire. Si j'avais abandonné ou vendu ma chienne juste parce qu'à une période elle a détruit ma porte de salon et a explosé la chattière menant au sous-sol, je pense que je le regretterais, d'autant que cette période lui est passée.

Mais voyez par vous-même (on clique sur l'image pour mieux la voir et mieux lire) :

 

Capture Nono