J’ai testé pour vous : les urgences pédiatriques un dimanche 23 décembre.

Tout a commencé mardi 18 décembre : ma Première avait de la fièvre et des courbatures. Rendez-vous chez le médecin le soir même ; diagnostic : syndrome grippal. Quelques doses de paracétamol plus tard, et nous étions déjà à jeudi. La fièvre n’était toujours pas tombée et de nouveaux symptômes étaient apparus, tels que « ça pique la minette quand je fais pipi » et douleurs abdominales par crises. Rendez-vous dans l’après-midi chez le médecin ; diagnostic : cystite.

Une analyse d’urines plus tard et la prise d’antibiotiques en conséquence de la cystite, le médecin téléphone à 22 heures car les analyses ne confirment pas son diagnostic. Conseil : bien surveiller l’enfant.

Et puis, les symptômes ont disparu…. Pour revenir dimanche matin, 23 décembre.

Dimanche 23 décembre, vers 10 heures :

Après 4 crises, je décide d’appeler le médecin. Par chance, il est de garde et me répond. Il me demande si ma fille est allée à la selle et depuis quand. C’est grâce à cette question que je m’aperçois que cela fait bien une semaine qu’elle n’y va pas régulièrement et qu’elle fait très peu.

Malheureusement, au vu des analyses d’urines et du traitement qu’il a donné, il ne peut rien faire de plus ; il m’oriente donc vers les urgences pédiatriques, afin qu’une radio soit faite. Il pense à une forte constipation.

Le temps de réunir quelques cahiers de coloriages, feutres, livres, gâteaux et bouteilles d’eau, il est 11 heures quand nous partons enfin de la maison.

A 11 h 45 nous sommes pris en charge par les urgences, on nous demande de patienter dans la salle d’attente et de bien vouloir prévenir une infirmière quand notre fille aura envie d’uriner, afin d’effectuer un nouveau prélèvement.

La salle d’attente est bondée, il ne reste plus qu’une chaise sur laquelle je m’installe avec ma fille sur mes genoux. Môssieur n’a plus qu’à s’asseoir au sol.

Je regarde autour de moi, je discute avec les mamans, et je vois :

- un garçon de 3 ans, atteint de bronchite, fiévreux, qui n’a pas mangé depuis une semaine et n’a pas voulu boire plus de 50 cl d’eau par jour.

- un autre garçon de 3 ans qui tousse et a 39,7 de fièvre depuis 4 jours.

- une petite fille de 2 ans, qui a piqué tous les jouets et fait une colère chaque fois qu’un autre enfant veut lui en prendre un ; elle a de la fièvre depuis 3 jours, ça ne baisse pas malgré le paracétamol.

- un bébé de 3 semaines qui tousse ;

- un autre bébé de 3 mois qui a une bronchiolite, il est sous cortisone depuis une semaine mais son état s’empire et sa fièvre ne tombe pas. Rien qu’en l’entendant tousser jusqu’à s’en étouffer, j’ai mal au ventre et les larmes me montent aux yeux.

D’autres enfants sont dans la deuxième partie de la salle d’attente, ils sont 3 ou 4.

Je demande à la dame à côté de moi depuis quand elle est arrivée : « 10 heures et quelques » qu’elle me répond.

 

Il n’y a plus qu’à prendre notre mal en patience.