Sans titre 3

C’est une évidence, le temps passe vite, trop vite.

Il y a un an, je mettais au monde notre deuxième fille, dans le calme et la joie.

Les mois ont passé, certains plus vite que d’autres.

Nunette a su prendre sa place dans notre tribu, sans trop de difficultés.

Parfois, on a même l’impression qu’elle a toujours été là, et on en oublierait presque notre vie à 3.

Notre fille a révélé son petit caractère au fil du temps : c’est une petite fille discrète, qui aime faire des bêtises, qui n’est pas la dernière pour faire crier sa grande sœur, et qui est en permanence collée à sa mère.

Nunette, c’est la fi-fille à sa maman ; il suffit que je m’éloigne pour qu’elle se mette à pleurer. Lui refuser un câlin serait comme la punir d’une bêtise qu’elle n’aurait pas faite.

Je suis son doudou géant, de jour comme de nuit ; j’aime ça, c’est mon côté égoïste, même si parfois j’aimerais qu’elle m’oublie un peu pour pouvoir enfin dormir une nuit complète.

 

Ma Nunette, voilà un an que tu nous combles de bonheur. Encore une année comme celle qui vient de s’écouler, et nous ne parlerons plus de ton âge en mois. S’il te plait, ne grandis pas trop vite… mais fais tes nuits, bordel !

 

Joyeux premier anniversaire ma Nunette.