Nunette a un peu plus de 9 mois et ne fait toujours pas ses nuits.

Parfois elle se réveille une fois, d’autres deux fois, et ce jusqu’à 4 fois.

J’ai testé de nombreuses techniques telles que l’homéopathie, les solutions à base de plantes, les câlins interminables avant le coucher, la discussion (ou plutôt le monologue), les séances chez l’ostéopathe, le traitement contre les vers, la visite chez un « sorcier » contre les vers, mais rien n’y a fait.

A 23h30, à 1h30, à 3h30 et à 5h30, je m’attends à l’entendre se réveiller.

Chaque fois, je dois aller la chercher dans son lit, l’allonger tout contre moi et lui servir son breuvage tant attendu.

Parce que ma fille, à son âge, n’a plus besoin d’être nourrie la nuit, mais elle a besoin de sa tétée câlin pour se rendormir.

C’est comme ça, n’en déplaise à bon nombre de personnes.

 

J’arrive régulièrement au bureau affublée de cernes beaucoup trop noires.

Je perds souvent mes mots.

Je suis deux fois plus maladroite qu’à l’accoutumée.

Je m’endors comme une crêpe une fois allongée dans mon lit.

Le moindre microbe qui se ballade est pour moi.

J’ai quelques absences au cours de la journée.

Rester concentrée sur un dossier compliqué me demande beaucoup d’efforts.

 

Mais ça va passer, je le sais.

 

Alors pour répondre à chacun :

- non je n’arrêterai pas d’allaiter, pas maintenant,

- gaver mon bébé avec du lait additionné de blédine avant le coucher ne me tente pas,

- je ne me plains pas de mon manque de sommeil, j’en parle, c’est tout et j’aime tourner ce « problème » à la dérision,

- si ma fille a encore besoin de ses câlins pour se rendormir, avec ou sans tétée, je contenterai ce besoin encore longtemps.

 

De toute façon c’est certain, elle fera forcément ses nuits … un jour (ou peut-être une nuit !!!)