Comme vous le savez sûrement, je suis l’heureuse et la fière propriétaire d’une Renault 4L.

Cette voiture, j’en rêvais depuis mon plus jeune âge. Je la souhaitais rouge, mais le jour où j’ai vu l’annonce sur le parking d’un célèbre supermarché « vends 4L bon état CT OK 150 euros », je n’ai pas hésité une seule seconde, bien que cette 4L-là était de couleur « crème ».

Depuis l’acquisition de ma 4L durant ce mois d’août 2004, j’ai parcouru pas moins de 40.000 kilomètres, bravant le vent, la pluie, les côtes, les descentes abruptes… et j’ai pu goûter aux sensations forte que procure un aquaplaning et le tonneau qui suit derrière.

Avec ma 4L, on en a vécu des choses.

normal_kleurpl~1

On en a transporté des gens qui riaient à gorge déployée de monter dans une telle antiquité

On a aussi essuyé pas mal de « elle te fera pas 6 mois », mais aujourd’hui, on est toujours là, ELLE est toujours là.

Dans ma commune, on est quatre à posséder un tel bijou : 2 femmes et 2 hommes. Une femme âgée, une plus jeune (moi), un papy de 85 ans et un plus jeune de 22 ans.

Chaque début d’après-midi, quand je rejoins mon lieu de travail, je croise papy et sa 4L couleur crème, comme la mienne.

Et à chaque fois, il me fait des appels de phares, auxquels je réponds par un signe de la main.

On est des copains de vieilles voitures, des copains « d’avant », en quelque sorte.