Ce mois de juin 2012 aura été l’un des plus chargés de l’année : fête des mères, fête des pères, naissance de ma nièce, anniversaire de mon père… mais c’est aussi le mois au cours duquel ma Première a fêté ses 2 ans et demi et ma Deuxième ses 6 petits mois.

Pour des âges pareils, il est nécessaire de faire un bilan. Et puis les bilans, je sais que vous aimez bien, et moi aussi d’ailleurs ! parfois, je me replonge dans ceux que j’avais faits pour ma Première, et c’est assez drôle de voir à quel point on a vite oublié certains détails. Alors on tente de se remémorer, on sourit devant le texte écrit « à l’époque », et parfois même, on verse une petite larme.

Ma Première a eu 2 ans et demi le 6 juin et ma Deuxième a eu 6 mois le 10 juin ; je ne vais pas faire les choses dans l’ordre et je vais commencer par le bilan de ma Deuxième.

10 juin 2012 : tu as 6 mois.

Ces 6 derniers mois ont été à la fois longs et trop courts. Ses premières semaines ont été ponctuées de coliques et de beaucoup de cris, de larmes… Devant ce petit bébé qui se tortillait de douleur, je ne savais absolument pas quoi faire, et je ne cessais de remettre en cause ma capacité à être une bonne mère. Petit à petit, la fatigue prenant le dessus, je n’arrivais plus à être patiente et donner le sein toutes les heures m’épuisait, voire même m’énervait. Que m’arrivait-il ? je ne me reconnaissais pas, moi qui avait fait preuve de tant de patience lors de mon premier allaitement avec ma Première (allaitement qui n’était pas gagné d’avance).

Je me suis finalement ressaisie et très vite, ma patience légendaire est revenue, intacte.

Bon j’avoue que les probiotiques m’ont filé un sacré coup de main. Une fois la flore intestinale reconstituée et le passage chez l’ostéopathe faits, ma Deuxième allait beaucoup mieux et pouvait elle aussi commencer à profiter des premières semaines de son existence en tant que joli petit bébé.

Aujourd’hui, tu fais partie des « grands bébés ». Tes jolis yeux me font fondre, ton petit nez me fait craquer et tes petites mains qui me serrent les épaules quand je te prends dans mes bras m’apportent des tonnes de bonheur et font grandir mon amour pour toi chaque jour, un peu plus.

Comment peut-on aimer autant ? comment peut-on porter un si grand amour envers un si petit être qui ne vous répond pas par la parole ?

A 6 mois, ma Deuxième fait beaucoup de vocalises. Parfois, elle gazouille tellement fort qu’on ne s’entend même plus parler.

Elle cherche sans arrêt sa grande sœur, et quand cette dernière vient se blottir contre elle, elle ne manque pas de la toucher, et souvent, de lui attraper les cheveux ! C’est émouvant de les voir toutes les deux, allongées dans le parc, la Première suçant son pouce et la Deuxième tirant sur sa tétine.

On assiste parfois à des « bagarres » de doudous, car les demoiselles ont droit de prendre le tee-shirt que j’ai porté précédemment. Elles sont très attachées à leurs doudous qui portent mon odeur, alors si ma Première vient se coller à ma Deuxième avec son doudou, on peut être certain que ma Deuxième va tenter de lui piquer!

Ma Deuxième est un bébé allaité et heureux de l’être.

Elle profite bien, et à 6 mois, elle pèse 7,5 kg et porte du 9 mois.

L’introduction de quelques compotes de pommes a été faite il y a peu de temps, mais en ce qui concerne les légumes, je n’ai rien entrepris. Je préfère attendre qu’elle comprenne bien la technique de la cuillère. Et puis, il n’y a pas d’urgence…

Ma Deuxième, à 6 mois, n’a toujours pas décidé de faire ses nuits. Ses réveils sont de moins en moins nombreux (2 par nuit contre 4 il y a encore peu de temps), alors je ne désespère pas. Les spécialistes disent que normalement, les bébés ont un vrai rythme nocturne à partir de 10 mois.

Les nuits entrecoupées ne me gênent pas par elles-mêmes ; je ne peux pas en vouloir à mon petit bébé de se réveiller pour se blottir tout contre moi et prendre goulument sa tétée de 3h30 du matin.

Son lit est toujours installé dans notre chambre, car pour le moment, on ne veut pas trop mettre notre bébé dans la même chambre que notre Première. On a peur de perturber les sommeils de chacune d’elles, mais peut-être que l’on se trompe. Pas facile quand on n’a qu’une seule chambre pour deux enfants !

Comme je le disais, ma Deuxième est un bébé allaité. Et le sein de sa mère, c’est sacré. Si bien que le biberon, elle n’en veut pas (biberon rempli de lait maternel, j’entends). La tétine en silicone, très peu pour elle. Elle préfère faire la grève de la faim jusqu’à mon retour. Pas simple.

A la crèche, elle a fini par s’habituer au fait que je la laissais dès 8h30 et que je ne revenais pas avant 18h40, et de ce fait, elle a fini par accepter de boire un peu. Je dis bien un peu car à son âge, elle devrait prendre des biberons de 210 ml environ, mais elle, elle ne prend que 100, 180 quand elle est en grande forme. Je ne remercierai jamais assez les puéricultrices de la crèche de faire preuve d’autant de patience avec ma Deuxième, ces dernières pouvant passer parfois plus de trois quarts d’heure pour 150 petits millilitres…

Mais ces soucis ne sont rien à côté de tous ses progrès qui n’en finissent pas de nous émerveiller.

Depuis l’âge de 4 mois, elle attrape ses pieds, et les deux en même temps s’il vous plait. Quelques jours après les avoir attrapés, elle les a mis dans la bouche.

A 5 mois, elle se retournait.

Aujourd’hui, elle fait des rouler-bouler assez impressionnants, et l’espace réduit de son parc ne lui suffit plus.

Dans le bain, allongée dans son transat, elle n’hésite pas à plier et déplier ses jambes avec une rapidité impressionnante ; on a parfois l’impression qu’elle fait de la gymnastique, digne d’un cours donné en centre de thalasso thérapie.

Elle pourrait passer des heures dans l’eau, et son sourire s’élargit chaque fois qu’elle s’éclabousse le visage en tapotant l’eau de ses deux petites mains boudinées.

Depuis peu, elle rit aux éclats. Il y a encore quelques semaines elle riait déjà, mais pas comme aujourd’hui.

Lui faire des bisous sur le ventre, faire des « prouts » dans le cou et c’est parti pour la rigolade !

6 mois depuis le 10 juin dernier.

6 mois qu'elle remplit nos vies et nos cœurs.

On a hâte de vivre les prochains mois en compagnie de notre Deuxième, notre petit soleil de tous les jours.

 

planete norzem